Mon parcours

WhatsApp Image 2021-04-25 at 18.19.53 (1
WhatsApp Image 2021-04-25 at 18.06.45.jp
WhatsApp Image 2021-04-25 at 16.21.44.jp
Mon parcours ...je devrais employer plutôt le mot de chemin!
Il serpente au gré de mes choix de vie avec, à la racine du chemin, le besoin profond d'exprimer une authenticité dans l'être et le faire.
Ce ne fut pas toujours si facile. Mes schémas familiaux m'ont d'abord poussée à être "ce que l'ont me demandait" et dans une sorte d'obéissance peu consciente, j'ai suivi une formation en école de commerce. J'ai su tirer quelques épingles de ce jeu de dupes : la créativité de la communication et du marketing, un peu de structure et de reconnaissance sociale...ce n'était pas si mal!
J’ai ensuite consacré de nombreuses années à ma vie familiale et mes enfants, au bénévolat également.
De nouveau, je peux dire-sans le regretter pour autant- que ce fut un choix non-conscient, celui qui s'impose sans véritable "aller vers" mais qui est issu de couches profondes d'injonctions, de représentations et de croyances. 
Un non-choix comme le meilleur choix possible à ce moment-là.
En le regardant avec bienveillance, je peux le transformer, me le ré-approprier comme une étape de vie qui a porté en germe mon envie d'être psychothérapeute.
Etre présent à côté de celui qui grandit, qui doute, qui n'est pas d'accord, qui a mal et a besoin de consolation, qui réussit et cherche à se reconnaitre grand, beau et capable dans notre regard, écouter, chercher ensemble, expérimenter, être parfois soi-même dans le doute, rappeler le cadre ou le modifier quand il devient obsolète, vivre l'impuissance, se tromper, recommencer, s'émerveiller, fêter les avancements...et continuer la route ensemble jusqu'au moment où il/elle se détache, prend le large, avec d'autres compagnons, d'autres repères....voilà les quelques mots qui me viennent spontanément et qui font "pont" entre mon vécu de mère et celui de thérapeute.
 
Quand mon choix-bien conscient celui-ci- de me former à ce métier s'est clarifié, c'est à la fois au gré de rencontres et dans un élan évident que je me suis tournée vers la Gestalt. La forme émergeait d'elle-même en connectant entre elles mes dimensions affective, cognitive et corporelle.
J’ai donc suivi 6 années de formation, passionnantes, exigeantes, et profondément créatrices à l’Ecole Parisienne de Gestalt, où la richesse des sujets abordés, la place accordée à l’expérience ainsi qu’à la pratique de l’écoute sont encore pour moi de véritables ancrages dans ma pratique.
Installée depuis février 2014 à Nantes, je continue à apprendre chaque jour dans ce métier où "je ne sais pas" ce qui va advenir mais où je laisse émerger avec les personnes que j'accompagne, dans ce fameux "ici-et-maintenant", la couleur, la saveur, la complexité du champ créateur de possibles et de nouveautés.
Parallèlement, j'apprends aussi à être attentive à ce que je nomme "l' écologie du thérapeute" : travailler l'ancrage corporel pour rester en présence de manière subtile à ce qui se dit en séance, le plus souvent de manière silencieuse, me nourrir quotidiennement de ce qui "fait sens" pour moi, accueillir les surprises et l'ouvert de la vie, accepter ce qui est là en conscience...bref, un vrai chemin aussi imparfait que passionnant!
Si ces mots du coeur ont a postériori un but, c'est celui de partager qu'un thérapeute n'est pas pour moi un sachant (encore moins un savant!) mais avant tout un cheminant conscient de ses repères, de ses ressources et de ses limites.
Un cheminant qui choisit avec respect de cheminer avec un autre, unique, singulier, qui a ce moment-là, a besoin d'être soutenu pour re-trouver ses repères, ses ressources, ses limites.